Séries / Films

Bilan film : Février

1504360266-bilan-film

Coco – Disney

null

Synopsis : Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. 
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

Mon avis : Énorme coup de cœur pour ce film d’animation qui évoque l’importance de la famille et des passions. Coco montre qu’il ne faut jamais abandonner ses rêves même si on rencontre des problèmes. De plus j’ai trouvé la bande sonore incroyable, et les dessins sublimes !

Wonder – Stephen Chbosky

wonder-twitter-fb-og.jpg

Synopsis : August Pullman est un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. … L’aventure extraordinaire d’Auggie finira par unir les gens autour de lui.

Mon avis : Une histoire que les professeurs devraient diffuser dans les écoles  puisqu’elle aborde des problèmes de l’intimidation à l’école et des violences verbales. De plus, j’ai trouvé le casting vraiment pas mal !

Le labyrinthe, le remède mortel –  Wes Ball  

Le-Labyrinthe-3-Le-Remède-mortel-dylan-critique

Synopsis (film 1)  Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D.

Mon avis : Coup de cœur pour ce troisième film ! L’intrigue est vraiment intense et addictive, elle nous tient en haleine du début jusqu’à la fin. De plus j’ai trouvé l’entrée en matière incroyablement palpitante ! Le casting a été très bien choisi !


Retrouvez :

Série : Les Demoiselles du téléphone Bilan : 2017 TAG : Les livres préférés – PKJ

Publicités
J'ai lu

Lux, Onyx – Jennifer L. Armentrout

lux,-tome-2---onyx-656383-264-432.jpg

Chronique du tome 1

9

Date de sortie: 26 août 2015
Éditions: J’ai lu
Thème: Fantastique
Prix: 13 euros 90

11

En Virginie-Occidentale, la vie de Katy a changé depuis sa rencontre avec Daemon et Dee Black. Les jumeaux sont beaux et charmants mais pas tout à fait humains. D’ailleurs, le département de la Défense s’intéresse à Daemon. Par ailleurs, Katy a des visions et un garçon mystérieux prétend pouvoir l’aider.

10

Un plaisir de poursuivre cette saga encore une fois en compagnie de ma copine Chloé du blog Chloé&Books. Un second opus que j’avais hâte de découvrir puisque la fin du tome 1 m’avait laissé sur ma faim !

Depuis que Daemon a sauvé Katy du mort imminente, ils sont connectés par un lien qu’ils n’arrivent pas à expliquer. Alors que le gouvernement intéressement à la famille Black, un inconnu se prénommant Blake arrive pour bouleverser le quotidien de Katy.

Encore une fois j’ai eu très peur d’avoir un remake de Twilight, une saga que j’avais adoré étant plus jeune. J’avais très peur qu’un triangle amoureux s’installe et donc que l’intrigue tourne qu’autour de celui-ci mais pour mon grand plaisir ce ne fut pas du tout le cas ! Au fil des pages, je me suis même rendue compte que ce tome 2 était largement meilleur que le précédent. En effet, j’ai trouvé l’intrigue beaucoup plus intense et addictive. J’ai tourné les pages sans m’en rendre compte et c’était magique ! Cependant, je trouve dommage que l’histoire ne soit pas plus originale, ça reste un Young Adult très classique puisqu’on retrouve des similitudes avec d’autres romans fantastiques.

Un plaisir de retrouver notre duo, Daemon et Katy. Même si au début j’ai trouvé Katy très lourde et inintéressante mais elle s’est vite rattrapée grâce à sa force de caractère. Daemon, le personnage le plus stéréotypé du roman mais qu’on est obligé d’aimer. De plus j’ai adoré le découvrir sans sa carapace de bad boy. Toutefois j’ai trouvé encore une fois que l’autrice n’avait pas assez exploité Ash, Dee ou même Adam. Par conséquent, il est presque impossible de s’attacher à ces personnages. Des nouveaux personnages font leur entrée comme Blake, un garçon mystérieux qu’on trouve directement bizarre.

L’humour est beaucoup moins présent dans ce tome et la romance un peu plus mais contre toute attente j’ai même préféré. La relation de notre duo n’est pas comme dans le tome 1, le  » je t’aime, moi non plus » a presque disparu pour laisser place à une relation beaucoup plus intense. On retrouve un Daemon beaucoup plus intentionné en vers Katy, et une Katy perdue entre ses sentiments.

La plume de Jennifer L. Armentrout est très agréable et fluide. Elle m’a tenu en haleine jusqu’à la fin pour même me donner envie de me plonger directement dans le troisième opus ! Par ailleurs, l’autrice a réussi à déposer sa touche personnelle pour rendre Lux addictive à souhait.

Une fin comme le premier très frustrante qui donne envie de lire la suite ! J’ai hâte de continuer cette saga toujours avec Chloé. Ce n’est pas un coup de cœur même si j’ai énormément aimé ma lecture.18

« Il était toujours aussi arrogant. Et son sourire suffisant m’agaçait toujours autant. Mais je l’aimais.

Et cet enfoiré m’aimait aussi. »


Retrouvez:

les-buveurs-de-lumiere-939433-264-432 les-chroniques-lunaires,-tome-4---winter-724891-264-432 lux,-tome-1---obsidienne-494937-264-432

Métailié

Les buveurs de lumières – Jenni Fagan

1504360266-chronique

les-buveurs-de-lumiere-939433-264-432

9

Date de sortie: 24 août 2017
Éditions: Métailié
Thème: Contemporain
Prix: 20 euros

11

Le monde entre dans l’âge de glace, il neige à Jérusalem et les icebergs dérivent le long des côtes. Pour les jours sombres qui s’annoncent, il faut faire provision de lumière – neige au soleil, stalactites éclatantes, aurores boréales.
Les températures plongent, les journaux télévisés annoncent des catastrophes terribles, mais dans les caravanes au pied des montagnes, on résiste : on construit des poêles, on boit du gin artisanal, on démêle une histoire de famille, on tente de s’aimer dans une lumière de miracle.

10

J’ai lu Les Buveurs de lumière dans le cadre du prix Escapages 2018 de ma région qui récompense des nouveaux auteurs.

C’est l’hiver, il neige dans le monde entier, même à Jérusalem. Dylan est un homme d’une trentaine d’années, après la mort de sa mère et de sa grand-mère, il quitte le cinéma où il a toujours vécu. Il débarque en Ecosse dans une communauté où vit Constance et sa fille Stella. Il tombe amoureux de cette bricoleuse et de sa fille qui est très atypique.

J’ai été extrêmement surprise par ma lecture. Je pensais lire un livre apocalyptique avec énormément d’action mais ce n’est pas dû tout le cas. J’ai ressenti quelques longueurs, mais cela ne m’a pas dérangé puisque je suis tombée amoureuse de la plume de l’auteur. Jenni Fagan a réussi à placer des mots justes quand il le fallait et c’est l’atout de ce roman. Le chaos est très peu présent, et même j’avais l’impression qu’il n’existait pas, que personne n’allait mourir et que la fin du monde n’était pas éminente. C’était même trop beau pour être réel.

Ce manque d’action a permis à l’auteur d’aborder différents sujets, comme la jeunesse à travers de notre petite héroïne, Stella ou encore l’amour et l’amitié. Les buveurs de lumière, c’est une histoire d’amitié entre des personnages totalement différents. Dylan qui est un personnage assez atypique, un peu perdu, qui se retrouve seul sans famille. Au fil des pages, on rendre dans son univers qui est assez mystérieux. Tellement mystérieux, que j’avais dû mal à me situer dans le temps et dans l’espace. J’avais l’impression que certain passage provenait de son imagination. Des personnages extrêmement attachants et très perdus.

L’univers des Buveurs des Lumières est magique, un peu féerique. En lisant ce roman, j’ai réussi à m’évader de mon quotidien pendant quelques heures. Une fin sans surprise mais toujours aussi poétique qui correspond à la perfection à l’histoire.

Pour conclure, Les Buveurs de lumière est poétique et c’est magique ! Même si la réalité et la brutalité du monde font rapidement surface, cette poésie adoucie cette cruauté et c’est ce que j’ai adoré ! Quand, j’ai terminé ce roman j’ai été assez mitigée, car je ne savais si j’étais déçue ou satisfaire de ma lecture. Mais avec du recul, je suis contente d’avoir découvert ce roman qui change complètement de mes lectures habituelles.12

« Elle lève un bras pâle vers le ciel et se met à cirer la lune »


Retrouvez aussi:

lux,-tome-1---obsidienne-494937-264-4329782266274630nil,-tome-1---nil-703221-264-432 (1)

Pocket Jeunesse

Winter – Marissa Meyer

1504360266-chronique

les-chroniques-lunaires,-tome-4---winter-724891-264-432

Retrouvez mes précédents articles sur les chroniques lunaires, Cinder, tome 1,  Scarlet, tome 2, Cress, tome 3

9

Date de sortie: 21 avril 2016
Éditions: Pocket Jeunesse
Thème: Science-fiction
Prix: 22 euros 9011

On dit que Winter est encore plus belle que la reine Levana… La princesse déteste sa belle-mère, qui désapprouve ses sentiments pour Jacin, le séduisant garde du palais. Mais Winter n’est pas aussi faible que Levana le croit. Avec l’aide de Cinder et de ses alliés, elle aurait même le pouvoir de lancer une révolution et de gagner cette guerre qui dure depuis trop longtemps. Cinder, Scarlet, Cress et Winter réussiront-elles à battre Levana ? Le conte aura-t-il une fin heureuse ?

97822211592

Un quatrième tome que je voulais absolument lire grâce à Cress qui a été un énorme coup de cœur. Cependant, j’ai dû attendre quelques mois avant de pouvoir me le procurer puisqu’il est assez cher !

Dans ce dernier tome, nous allons retrouver tous les personnages depuis le tome 1, ils veulent détruire la monarchie de Levana. Mais ils ont besoin de la princesse Winter qui est aimée de tous sauf qu‘elle est atteinte du mal lunaire puisqu’elle ne veut pas utiliser son pouvoir sur les autres. Sera d’elle un problème ou un réel atout pour notre petite bande ?

C’est dans ce dernier tome que je me suis vraiment rendu compte que l’univers est très bien fait ! Marissa Mayer a réussi à embouter ses quatre tomes pour qu’il y ait une cohésion parfaite ! Cependant, j’ai trouvé ce tome trop long de ce fait je me suis lassée très vite de l’intrigue. Je comprends qu’il fasse mille pages puisqu’on suit huit personnages principaux et qu’il y a une rébellion qui se prépare mais j’ai trouvé qu’il avait beaucoup trop de répétition et peut d’action pour un final. Une intrigue et un scénario toujours aussi bien ficelés, qui rend cette réécriture de compte très réaliste !

Des personnages incroyables avec un passé et un caractère à eux. Winter est très atypique et attachante, elle ne veut pas ressembler à son horrible belle-mère de ce fait elle n’utilise pas son pouvoir jusqu’à même être malade. Le fait, qu’elle ne soit pas parfaite et même un peu folle m’a beaucoup plu. Il n’y a pas de princesse sans son prince et donc nous retrouvons Jacin qui protège Winter au dépens de sa propre vie. Il m’a beaucoup touché car l’amour qu’il lui porte est sincère. Cependant, il m’a manqué un peu de loup et de Scarlet qui sont un peu effacés par rapport aux autres dans ce tome. Thorne toujours aussi maladroit avec notre petite et sensible Cress. Grosse évolution de Cinder dans ce tome et je l’ai énormément aimé ! Elle se bat pour les personnages qu’elle aime et ses idées ! Des personnages qui se complètent merveilleusement bien. 

 

Même si j’ai tourné les cinq-cents premières pages avec difficulté, la plume de Marissa Meyer reste toujours aussi addictive.  De plus la réécriture de conte est vraiment réalisé à la perfection. Les différents points de vue donnent une bonne dynamique au récit et  j’ai particulièrement adoré les passages de Cinder et de Thorne qui sont mes personnages favoris des Chroniques Lunaires.

En conclusion, je suis triste d’avoir quitté ses personnages que j’ai tant adoré. Marissa Meyer prouve qu’elle a un très grand talent et qu’elle sait trouver une cohésion pour rendre ses histoires merveilleuses. 

17

« – J’ai besoin de lui autant qu’il a besoin de moi. Ça n’en fait pas de l’amour pour autant. Winter baissa les yeux

– En réalité, mon amie, je crois que c’est précisément ce qui en fait de l’amour. »


Retrouvez aussi:

lux,-tome-1---obsidienne-494937-264-432 9782266274630  nil,-tome-1---nil-703221-264-432 (1)

 

Séries / Films

Série : Les Demoiselles du téléphone

1504360266-bilan-serie

Les_demoiselles_du_telephone.jpg

11En 1928, une entreprise moderne de télécommunications fait ses débuts à Madrid. La série raconte le tournant que prend la vie de quatre jeunes femmes quand elles s’installent à la capitale pour travailler dans cette entreprise. Les quatre femmes sont toujours liées à leurs familles, leurs couples ou leurs souvenirs.

9

Série espagnole diffusée sur Netflix. 2 saisons disponibles et une troisième qui sortira en 2018. Les deux saisons comportent 8 épisodes.

10

Gros coup de cœur pour cette petite série que j’ai trouvé très addictive et originale. Je suis tombée amoureuse des décors, et de la musique qui est en décalage avec les années 1930. Les Demoiselles du téléphone évoquent les problèmes des femmes à cette époque, cela peut passer de l’orientation sexuelle au droit de travail. De plus, j’ai trouvé nos quatre protagonistes très attachantes. Elles sont toutes différentes, mais elles cherchent une chose, la liberté et l’indépendance à tout prix dans cette société dominé par les hommes ! Cependant, la série est très romancée pour plaire à plus de monde possible, mais j’ai trouvé les histoires d’amour prenante et addictive.

Une série de grande qualité que je conseille tous, pleine d’originalité avec une ambiance qui nous immerge complètement dans les années folles de Madrid.

J'ai lu

Lux, Obsidienne – Jennifer L. Armentrout

lux,-tome-1---obsidienne-494937-264-432.jpg

9

Date de sortie: 17 septembre 2014
Éditions: J’ai lu
Thème: Fantastique
Prix: 13 euros

 

11

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

10

Un roman que j’ai lu en lecture commune avec ma copine Chloé du blog Chloé&Books. Il était dans ma pal depuis pas mal de temps et je ne regrette pas de l’avoir sorti.  J’ai été agréablement surprise par ce roman que je ne m’attendais pas à aimer.

Katy qui veut refaire sa vie avec sa maman infirmière dans une petite ville. Une amitié se crée avec sa voisine Dee mais celle-ci à un frère jumeau détestable. Mais Katy semble attirer par celui-ci qui semble cacher beaucoup de secret.

Dès le début, j’ai trouvé des similitudes avec Twilight de Stephanie Meyer. Par conséquent, j’ai eu très peur d’avoir un remake de cette saga que j’avais adoré étant plus jeune. Mais au fil des pages, on se rend compte que l’univers est différent et original ! Je m’attendais à avoir des vampires mais heureusement l’autrice a réussi à déposer sa petite touche personnelle. L’intrigue est bien menée et très addictive, Lux m’a tenu en haleine jusqu’à la fin jusqu’à me faire tourner les pages sans m’en rendre compte.

Cependant, l’attirance de nos deux personnages principaux est très prévisible mais peu dérangeante car celle-ci est bien menée. Les personnages sont très attachants mais très stéréotypés,  je n’ai pas réussi à m’identifie à Katy hormis le fait qu’elle est passionnée par la littérature. Daemon est le garçon insupportable mais qu’on adore forcément par sa force de caractère.  Toutefois j’ai trouvé que Dee n’a pas été assez exploité et très niaise.

La romance et l’humour sont présents mais en bonne quantité, la romance n’est pas trop présente et c’est un point positif ! La plume de l’auteur n’est pas incroyable mais très addictive et fluide, elle a une imagination débordante et cela se ressent tout le long de la lecture. Jennifer a réussi à rendre son livre très prenant et passionnant en mêlant action, amour, humour. 

Une fin qui m’a beaucoup frustré, j’ai hâte de découvrir plus de cet univers en compagnie de Chloé. Ce n’est pas un coup de cœur même si j’ai énormément aimé ma lecture car même si j’ai trouvé que ce roman se démarquer des autres il y a beaucoup de similitude avec d’autre roman fantastique. 16

 « Je suis persuadé que les personnes les plus belles aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, sont celles qui n’ont pas la moindre idée de leur charme. »



Retrouvez:

maybe,-tome-1---maybe-someday-602003-264-432 (1) nil,-tome-1---nil-703221-264-432 (1) 287879

Pocket Jeunesse

Maybe Someday – Colleen Hoover

1504360266-chronique

9782266274630

9.jpgDate de sortie : 4 mai 2016 (poche)

Éditions: Pocket Jeunesse

Thème: Romance

Prix: 7 euros 80

11

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bal avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné. Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyen, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur… Quand l’amour en dit davantage que la plus belle des chansons…

10

Un roman que j’avais très envie de lire depuis un long moment mais visiblement j’en attendais trop puisque j’ai été un peu déçue.

Sydney écoute Ridge,  son voisin d’en face faire de la guitare tous les soirs. Le jour où elle découvre que son copain la trompe avec sa meilleure amie, elle va trouver refuge chez ce mystérieux musicien. Elle peut rester mais à une condition, elle doit écrire pour le groupe Sounds of Cedar puisque Ridge a le cynodrome de la page blanche.

Maybe Someday est l’un des romans les plus célèbre de Colleen Hoover et je comprends il est unique… Malheureusement, j’ai trouvé que l’histoire tournée un peu en rond. Le rythme s’essouffle au fil des pages donc je me suis un peu lacée pour être honnête. Cependant, cette romance reste très addictive.

Une romance avec beaucoup d’originalité. L’amour se développe grâce à la musique, elle vit avec les paroles de nos deux musiciens. On le ressent, il est puissant mais l’amour ne peut vivre que quelques heures car Ridge appartient à une autre. J’ai été brisé, je voulais tellement que cet amour puisse être libre mais j’ai adoré la complexité et l’originalité de la relation. Les personnages de Colleen Hoover toujours autant attachants. Elle a rendu ses personnages tellement humains qu’on est obligé de les aimer. De plus j’ai trouvé qu’ils étaient tous intéressants chacun à leur façon.

Une fin très décevante pour moi, il m’a manqué quelque chose pour que Maybe Someday soit un coup de cœur. C’était très bien partie au début jusqu’au moment où j’ai commencé à me lacer. Colleen Hoover a une plume incroyable, elle sait faire vivre ses histoires comme personne d’autre. Elle nous fait passer par une multitude d’émotion qui arrive à briser notre cœur.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé mais je suis plutôt mitigée. Le manque de rebondissement m’a dérangé, j’avais une impression que la relation de nos deux protagonistes n’avançait pas. Pour moi, Coollen Hoover a fait beaucoup mieux comme Ugly Love que j’avais adoré !

15

« Le désir est facile à vaincre. Ce n’est pas aussi facile quand on essaie de remporter une guerre contre son cœur »


Retrouvez:

nil,-tome-1---nil-703221-264-432 (1) 51UTuv3Yf+L._SX340_BO1,204,203,200_  287879