Nathan

Marquer les ombres – Veronica Roth

1504360266-chronique

marquer-les-ombres-836014-264-432

9

Date de sortie: 17 janvier 2017.
Éditions: Nathan.
Thème: Science-fiction
Prix: 17 euros 95.

11

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider ou décider de se détruire.

10

Quand j’ai appris que Veronica Roth sortait un nouveau roman, j’étais tellement contente ! Divergente a été ma première saga lue et elle a été un énorme coup de cœur. Et oui je n’ai pas commencé à lire avec Harry Potter mais avec Divergente ! Je remercie Nathan pour l’envoi de Marquer les ombres que j’ai beaucoup aimé !

Akos et son frère vivaient avec une nation se prénommant Thuvhé avant de se faire Kidnapper par les Shotet quand ils étaient enfants. Akos a un don, il peut atténuer les dons-flux qui sont des pouvoirs, uniques à chaque personne. Le don-flux de Cyra la fait souffrir constamment, d’un seul toucher elle inflige à une personne une souffrance immense. Son frère, le gouverneur des Shotet oblige Akos de rester avec sa sœur pour qu’elle aille mieux et qu’elle puisse être présente aux cérémonies publiques. Alors que Akos veut sauver son frère de ce tyran, une profonde amitié née entre les deux adolescents.

J’en ai attendu beaucoup à cause de Divergente et je n’aurais pas dû car dès le début j’étais déçue par l’univers avec lequel je n’ai pas accroché avant le quart du roman.  Au début j’étais vraiment perdue, il m’a fallu long temps d’adaptation pour vraiment apprécier ma lecture. Donc l’univers est très complexe, j’ai adoré les explications des différentes cultures et des origines de leur gouvernement, l’auteure a vraiment bien développé. Cependant j’ai trouvé un peu brouillon certain passage, celui-ci aurait dû être beaucoup plus aboutis avec l‘intrigue que j’ai trouvée un peu fade. L’intrigue je trouve qu’elle est revue et revue. J’aurais aimé que Veronica Roth innove de ce côté-là car j’ai trouvé que le fil de l’histoire ressembler à beaucoup d’autres romans de science-fiction même si j’ai adoré l’univers qu’elle propose dans Marquer les ombres.

Les personnages sont toujours le point fort de Veronica Roth, ils sont approfondis comme j’aime. Cyra est une jeune fille très touchante qui m’a fait penser un peu à Quatre pour son coter forte et renfermer. Elle se considère comme un monstre et préfère rester seul, pour son peuple elle incarne la mort alors que Akos incarne la gentillesse. Deux personnages attachants et imposants. Alors les personnages secondaires manquent de cohérence et de charme comme Rizke qui peut échanger ses souvenirs avec les autres.

Je tiens à préciser que de nombreuses personnes ont trouvé que Marquer les ombres avait des propos racistes mais ce n’est pas du tout le cas. Je ne trouve dommage qu’on est catégorisé un roman sur quelque chose qui est complètement faux pour moi. Les Shotet ont une peau sombre et ils sont décrits de barbares mais on a un point de vue des ennemis donc on n’aura pas des éloges sur leur peuple, je trouve ça logique. Surtout que ce roman m’avait repoussé sur ce détail alors ne vous faites pas de soucis il n’est pas raciste ! 

La plume de Veronica Roth est beaucoup plus mature que dans Divergente, elle est plus adulte. Même l’univers qu’elle propose dans Marquer les ombres est plus mature et vraiment bien ficelé. Le monde est lié et j’ai l’impression que les personnages sont aussi liés par leurs passés.

Je conseille fortement ce roman que j’ai fortement apprécié. Même si le début n’était pas simple avec les noms compliqués. Je pense que soit on aime soit ça casse, je pense pas qu’on puisse être mitigé pour ce premier tome. Un roman complètement différent de Divergente donc il ne faut pas essayer de les comparer.  La fin est juste WOW, l’auteur à fini avec un suspense de folie, j’ai hâte de lire ce second opus ! L’attente va être longue !17

« L’ennui, avec les gens persuadés d’être des monstres, c’est qu’ils vous soupçonnent de mentir dès que vous ne les voyez pas comme eux se voient. »

Publicités

Laisser un commentaire ! ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s